The Dark Knight Rises : scénario d’un fan

Voilà comment The Dark Knight Rises aurait pu être définitivement un grand film.

La « Fall » avant le « Rise »

Le film s’appelle « The Dark Knight Rises ». Avant de s’élever, le chevalier noir doit chuter. Pour que le film dégage de la puissance il fallait que la « fall » soit grandiose, il fallait que le spectateur vive et sente la souffrance autant que Bruce Wayne la ressentait.

Dans le film, Batman va se jeter dans la gueule du loup alors qu’Alfred l’a prévenu que Bane n’était pas un ennemi comme les autres. Comme attendu, Batman se prend une raclée et finit à la merci de Bane.

 

Ce que Nolan aurait du écrire dans son scénario :

Batman sait que Bane sera difficile à atteindre et à court-circuiter. Pour minimiser les risques, il décide d’attaquer le QG à la manière de Batman Begins : obscurité et effet de surprise, en s’aidant de Catwoman en échange de ce qu’elle cherche.

 

La bataille fait rage, les pions de Bane tombent mais ils sont trop nombreux. Catwoman sent la situation leur échapper et décide de s’enfuir non sans mal. Batman ne peut plus faire face, Bane se jette sur lui et le roue de coups. Notre héros perd connaissance. Plutôt que d’achever Batman, Bane décide de l’enfermer au fond d’un puis sans nourriture afin de le torturer par la faim. Bane sait que ce puis rappellera à Bruce son enfance lorsqu’il est tombé dans le puis de son jardin.

 

Pendant ce temps l’armée de Bane commence à installer le chaos par petites touches : braquages, prise d’otages, home jacking.

 

Plusieurs jours se sont écoulés depuis la capture de Batman. Bruce Wayne est toujours enfermé dans sa prison il est torturé par la faim et a essayé de s’échapper plusieurs fois sans succès en grimpant sur les parois. La faim et le puis lui font faire des cauchemars, lui donnent des visions. Il devient presque fou. Soudain plusieurs hommes descendent en rappel. On lui balance le costume de Batman à ses pieds et lui crie : « habille-toi et viens faire face à ton maitre ! ». N’ayant pas d’autres solutions Bruce Wayne s’exécute très lentement. La faim le tiraille.

 

Batman est alors jeté dans une arène. Il est résigné fasse aux barreaux de la cage qui représentent la sortie. Bane l’interpelle : « Aurais-tu peur de m’affronter ? ». Batman baisse la tête et se retourne très lentement : « Je n’ai pas peur … J’ai faim … »

 

Bane se jette à nouveau sur Batman. Puisant dans ces dernières forces, le chevalier noir résiste quelques secondes mais son bourreau prend rapidement le dessus. Dans la lutte, Bane brise le masque de Batman et lui arrache une partie. « Cette fois c’est la fin Monsieur Wayne », s’exprime Bane. Il soulève Batman au-dessus de sa tête puis le fait retomber rapidement sur son genou afin lui briser les vertèbres. Batman est quasiment mort. La caméra se rapproche vers Bruce et dévoile son visage avec la moitié de son masque.

 

[Écran noir]

 

Bruce reprend connaissance, Bane est à ses côtés. [Reprenez la fameuse scène "Quand Gotham sera en cendres, tu auras ma permission de mourir."]

 

Batman restera prisonnier le reste du temps et la police se fera dépassée petit à petit par les événements. Gordon va alors demandé à Blake de partir à la recherche de Bruce Wayne car il sait qu’il y a un lien entre le milliardaire et l’homme masqué. Blake viendra délivrer Bruce du QG Bane grâce à Catwoman qui l’aura conduit sur les lieux.

 

Et après ?

Ce scénario vous plait d’avantage que l’original ?
Vous souhaitez connaitre la suite ?

Dites le moi dans les commentaires et je le compléterai ;)

7 Commentaires :
Bastien a dit :
27 juillet 2012 at 12 h 00 min Répondre

Ah mais tellement!
En partant sur ce principe là on pourrait refaire tout le film. Et à vrai dire je pense que c’est ce que font tout les fans déçus.
On aimerait bien que ce soit une blague voir un bêtisier avant le vrai film ce Rises… alala.

Cinéman a dit :
31 juillet 2012 at 8 h 41 min Répondre

Batman qui n’a pas peur mais qui a faim… Hummmm… Un peu trop prosaïque pour moi ! Quand au fait que Blake délivre Batman, cela parait assez invraisemblable que Gordon ait deviné l’identité de Batman, puis que Blake trouve la prison. Et surtout, Batman doit se délivrer tout seul : c’est là toute la renaissance du héros ! Il ne doit pas être délivré par quelqu’un d’autre, il me semble. Je préfère donc quand même la version de Nolan, même si je trouve qu’elle manque de lyrisme car tout va un peu trop vite…

LinkMan a dit :
31 juillet 2012 at 9 h 26 min Répondre

Pour que la chute du héros soit mémorable, il fallait que notre héros souffre peut-être physiquement, mais aussi mentalement. Il fallait que le spectateur éprouve de la peine pour lui. La torture par la faim est une solution. Si vous pensez à autre chose, dites-le-moi ;)

Dans mon scénario, la prison est située dans les égouts à côté du QG de Bane, c’est pour cela que Blake pourra venir délivrer Batman. J’imaginais la renaissance du héros petit à petit (comme on l’a voit au début du film en fait.)
Blake a très bien compris dès le début du film que Bruce = Batman, c’est pour cela qu’il vient aussi le voir dans son manoir.

Islanders95 a dit :
1 août 2012 at 11 h 40 min Répondre

Après avoir vu le film 2 fois, je pense que aucun scénario ne peut être meilleur que celui de THE DARK KNIGHT donc il aurait fallu s’arrêter au 2ème et laisser l’avenir de batman dans l’incertitude…

Patrice a dit :
10 août 2012 at 14 h 06 min Répondre

On a vraiment a faire à des mordus de batman ici, J’aime bien votre scénario remanié.

klipute a dit :
29 décembre 2012 at 13 h 06 min Répondre

C’est pas pour être méchant mais je trouve ça complètement con.

« Je n’ai pas peur… J’ai faim »

Sérieusement, ça aurait été l’une des répliques les plus cons de l’histoire du cinéma.

kleum a dit :
10 mars 2013 at 14 h 51 min Répondre

désolé mais c’est à chier.

Top! The Dark Knight Rises - force-referencement.com/referencement-naturel - noogle.fr - tagbox.fr